Terre Aquila

terreaquila-final

UN DOMAINE CLOS ET SÉCURISÉ DANS SON ÉCRIN DE NATURE

C’est sur une terre riche de nature et d’histoire, dans un domaine clos et sécurisé, à deux pas du village de Ménerbes, au lieu-dit Les Garrigues, que Terre Aquila vous ouvre ses portes.

Le domaine comprend 19 villas individuelles ou mitoyennes du T4 au T6 (81 à 192 m2), bordé par un vaste espace naturel préservé de 4.700 m2, au milieu d’une forêt de chênes bordée de restanques, ces murets de pierre sèche typiques de la région.

Terre Aquila, c’est une conception éco-responsable soucieuse de mêler un style architectural résolument contemporain pour un maximum de confort et une intégration harmonieuse dans l’environnement naturel du site pour une vie au plus près de la nature.

Un poumon vert pour se ressourcer

À côté des villas, le site de Terre Aquila intègre de façon unique un vaste espace naturel de 4.700 m2. Ce parc privé propose un lieu ouvert de promenade, de convivialité et de partage, où les résidents pourront venir se détendre, se rencontrer et échanger dans des espaces collectifs, partager des activités de loisirs (pétanque, ping-pong) ou encore tout simplement se ressourcer en contemplant le Mont Ventoux à l’horizon.

Terre Aquila Menerbes - espace naturel privé

Dans ce poumon vert, tout a été conçu pour mettre en valeur la beauté des lieux, maintenir le bon équilibre des écosystèmes et prendre en compte de façon durable la protection et la préservation de la biodiversité : installation de nichoirs à chauve-souris, d’hôtels à insectes, choix de plantes indigènes parfaitement adaptées et nécessitant peu d’eau et d’entretien.

La diminution de la pollution lumineuse y a été particulièrement étudiée pour limiter les perturbations du milieu naturel. Quant à la gestion de l’eau, elle est mise en œuvre de façon écologique grâce à un bassin de rétention.

Aquila Fasciata

Le symbole d’une région

Terre Aquila Menerbes

Terre Aquila doit son nom à un majestueux rapace du Luberon, l’aigle de Bonelli (Aquila Fasciata). C’est une espère rare qui compte à peine une trentaine de spécimens en France. Cet oiseau de proie se distingue par son silence et sa discrétion qui le rendent particulièrement difficile à observer. Quel meilleur emblème pour une résidence d’exception si bien intégrée à la nature que ce symbole d’adaptation à l’environnement ?